2
mai
2015
Actualités

La clinique s'agrandit !

Les travaux d'agrandissement débutés 1 an auparavant touchent à leur fin: une salle scanner , 3 nouvelles salles  de consultation, 2 nouveaux blocs opératoires, une nouvelle salle de rééducation, une salle de conférence...La signalétique de la structure a été rendue plus lisible pour les propriétaires référés et non familiers avec le site. Dans l'attente de votre visite, nous vous proposons de découvrir nos nouveaux locaux au fur et à mesure des prochaines Newsletters.

Quel est votre diagnostic ?

Chien mâle de 7ans référé pour vomissements et baisse d'état général depuis 3 jours. Il présente par ailleurs une diarrhée chronique et un état cachectique.

L'image échographique correspond à la région iléocolique.

 


1. Quel est le diagnostic ?

2. Quelles sont les causes possibles ?

3. Quel traitement mettre en place ?

Nous avons lu pour vous

 

 Enthésopathie primaire des muscles fléchisseurs du carpe?

 

1) Van Ryssen B, de Bakker E, Beaumlin Y, et al. Primary flexor enthesopathy of the canine elbow : imaging and arthroscopic findings in eight dogs with discrete radiographic changes. Vet Comp Orthop Traumato. 25 :239-243.2012?[endif]

2) de bakker E, gielen i, van caelenberg a, van bree h, van ryssen b.  Tomography of canine elbow joints affected by primary and concomitant flexor enthesopathy.vet radiol ultrasound. 2014 jan-feb;55(1):45-55

 

Parmi les causes de boiterie du coude, comme la dysplasie du coude ou les lésions traumatiques, existent les atteintes tendineuses beaucoup moins connues .

Parmi celles-ci, une nouvelle entité, est dorénavant décrite, l’enthésopathie primaire des muscles fléchisseurs du carpe. De quoi s’agit-il ?

Une enthésopathie est une affection de l’enthèse, c'est à dire de la zone d'attache du tendon sur l'os. Lors d'enthésopathie des fléchisseurs du coude, c'est l’enthèse proximale des muscles fléchisseurs du carpe, localisée au niveau du condyle huméral médial qui est concernée. Elles se caractérisent par une inflammation chronique de cette zone pouvant s'étendre distalement et évoluant vers la calcification, nettement visible à la radiographie (cf. images).

Elle sera considérée comme primaire si aucune autre cause de boiterie du coude n’a pu être mise en évidence.

Elle est dite secondaire ou concomitante si une autre atteinte du coude a été mise en évidence comme une fragmentation de processus coronoïde médial ou une incongruence du coude.

Le traitement classique lors d’enthésopathie primaire est une infiltration de cortisone ou la section du muscle fléchisseur.

Lors d’enthesopathie secondaire, le traitement est celui de la pathologie sous jacente : retrait du processus coronoïde, retrait du volet cartilagineux…

C’est pourquoi le traitement nécessite un diagnostic de certitude entre le deux formes. 

Les signes cliniques de boiterie ne sont pas discriminatoires. Si l’échographie, la radiographie et le scanner (2) donneront de bons indicateurs, c’est l’arthroscopie, qui au final, permettra de trancher. 

 

Dr.Pierre MEHEUST

Dr.Julien BRUNE

 

 

Réponses
Dr Pierre MEHEUST
Chirurgie et Neurologie, spécialiste en chirurgie, DESV de chirurgie, CES d' Orthopédie
Dr Julien BRUNE
Imagerie, Ancien AH imagerie médicale, DU IRM corps entier.

1. Quel est le diagnostic ?

     L'image échographique montre une portion digestive de la région iléo-caecale. On observe un nombre trop important de couche constituant la paroi digestive. Il s'agit d'une intussusception (voir image). En dynamique, on note que l'iléon et la jonction iléo-caecale sont normaux. Il s'agit d'une intussception caeco-colique également appelée inversion caecale.

         Les intussusceptions de la région iléo-colique peuvent être de 3 natures : caecocolique ou inversion caecale, iléo-colique (forme la plus courante avec prêt de 2/3 des cas) et l'intussusception ileo-caecale.

2. Quelles sont les causes possibles ?

        Les intussusceptions résultent généralement d'un état d'hyperpéristaltisme. Ce dernier est soit secondaire à une forte inflammation soit à une obstruction (tumeur, parasites, corps étranger...). 

Pour notre cas, les causes les plus probables sont : 

- Parasitaire

- Immunitaire

         Les  intussusceptions iléo-coliques se caractérisent cliniquement par des vomissements intermittents, une perte progressive d'appétit, une diarrhée muqueuse et sanguine et une masse cylindrique présente à la palpation abdominale. La douleur n'est pas toujours présente. Les signes cliniques peuvent persister plusieurs mois.

3. Quel traitement mettre en place ?

      Le traitement est tout d'abord chirurgical. Il consiste en une laparotomie associée à une réduction et/ou une typhlectomie en fonction de la gravité de l'atteinte. Ici, à l'ouverture du colon en regard de l'intussusception, des trichures sont observées en très grande quantité (voir photo). Elles sont la cause de l'inversion caecale. Une typhlectomie est réalisée. Trois arguments nous orientent vers ce choix : risque important de récidive en cas de traitement conservateur, l'état altéré de la muqueuse caecale et l'absence de déficit de l'amputation caecale.

Les sutures digestives sont réalisées mécaniquement à l'aide d'une pince GIA (voir photo). Les sutures mécaniques présentes 2 avantages par rapport aux sutures manuelles :

- Meilleure sécurité (moins de risque de fuite)

- rapidité (temps chirurgical et anesthésique diminué)

        En post-opératoire le chien reçoit un traitement antiparasitaire contre les trichures : 2 traitements à 2 jours d'intervalle avec l'association Pyrantel/Praziquantel/Fébantel. Le même traitement est refait 1 mois plus tard. Les autres chiens du propriétaire sont également traités en même temps.

Le chien n'a pas  présenté de complications post opératoires. Sa diarrhée s'est arrêté en 1 semaine.

6 mois post-op, le chien a repris son poids et son activité normale. 

Coupe longitudinale du colon : intussusception iléo colique. 1:intussuscipiens; 2:intussusceptum; 3 lumière digestive

Coupe transversale du colon : intussusception iléocolique. 1=intussuscipiens; 2=intussusceptum; 3=mésentère invaginé

Intussusception du caecum dans le colon

Colotomie: présence de l'intussusceptum et des trichures

Résection du caecum par agraffage mécanique à la pince GIA

Pour en savoir plus...

Cecal inversion followed by ileocolic intussusception in a cat. Bhandal J, Kuzma A, Head L. Can Vet J. 2008 May;49(5):483-4.

- Signalment, history, and outcome of cats with gastrointestinal tract intussusception: 20 cases (1986-2000). Bhandal J, Kuzma A, Head L.J Am Vet Med Assoc. 2009 Mar 15;234(6):771-6.

- What is your diagnosis? Ileocolic intussusception. J Am Vet Med Assoc. 2007 Mar 15;230(6):823-4.

- Diagnosis and treatment of intussusceptions in dogs. Applewhite AA, Cornell KK, Selcer BA. Compend Contin Educ Pract Vet. 2002;6:110–126.

- Intussusception in dogs and cats: a review of thirty-six cases. Levitt L, Bauer MS. Can Vet J 1992;33:660–664.

tél. 02 40 05 12 13 - Fax : 02 28 01 39 76
mail : vetoceane@orange.fr - www.vetoceane.fr
Urgences 24/24h 7/7j