9
dec
2017
Actualités

Le 30 Juin dernier, nous avons été heureux de vous accueillir pour la soirée d'inauguration des nouveaux locaux et pour la présentation du scanner !

Voici ici la vidéo de la soirée !

 

 

Pour voir les anciennes Newsletters Vétocéane, cliquez ici !!

Quel est votre diagnostic ?

 

Un chat européen mâle de 13 ans est présenté pour présence d’une masse dure sur le dos entre les deux omoplates.

Une biopsie est réalisée. Il s’agit d’un fibrosarcome de grade 3. Une exérèse chirurgicale complète en marges saines sans radiothérapie permet d’obtenir une rémission supérieure à 16 mois (contre 4 mois en marges non saines).


1. Quel est l'examen complémentaire à réaliser avant la chirurgie ?

2. Quel plan chirurgical adopter ?

3. Quelles précautions prendre à l'avenir ?

On a lu pour vous

 

Comparative vaccine-specific and other injectable-specific risks of injection-site sarcomas in cats



Srivastav, A., Kass, P.H., McGill, L.D., Farver, T.B., Kent, M.S., 2012. Comparative vaccine-specific and other injectable-specific risks of injection-site sarcomas in cats. J. Am. Vet. Med. Assoc. 241, 595–602. doi:10.2460/javma.241.5.595




Il s’agit d’une étude rétrospective menée sur 447 chats. Les résultats de cette étude montrent que les chats vaccinés avec des vaccins recombinants développent moins de sarcomes au lieu d’injection que ceux vaccinés avec des vaccins adjuvés. Cela s’explique par l’inflammation plus faible que déclenche ce type de vaccin au lieu d’injection. Toutefois, il est à noter qu’aucun vaccin ne présente un risque zéro quant au développement d’un sarcome. Par ailleurs, d’autres injections auraient pu jouer un rôle non négligeable dans l’apparition de ces tumeurs telles que les corticoïdes, la pénicilline longue action, la céphalexine, la vitamine B ou encore de la solution Ringer Lactate par exemple. Le risque lors de leur utilisation serait toutefois plus faible que lors de l’emploi de vaccin.


Réponses

1. Quel est l'examen complémentaire à réaliser avant la chirurgie ?

 

Il faut réaliser UN SCANNER, avec injection de produit de contraste, ce qui permet de :

  • Mesurer l’étendue de la tumeur et son degré d’infiltration. Une reconstruction en 3D permet une meilleure visualisation pour le chirurgien (image 1).
  • Réaliser un bilan d’extension thoracique et abdominal (des métastases sont observées dans 15 à 28% des cas)


2. Quel plan chirurgical adopter ?

 

L’exérèse large et précoce est à rechercher. Le minimum est une exérèse avec des marges d’au moins 2 cm latéralement et en profondeur. Un meilleur contrôle est obtenu avec des marges latérales de 5 cm et deux fascias en marges profondes. Afin d’atteindre ces marges, le chirurgien peut être amené à reséquer du tissu osseux tel que le bord dorsal de la scapula, des processus épineux de vertèbres ou encore des côtes. La reconstruction nécessite souvent le recours à des lambeaux cutanés et des walking sutures (images 2 et 3). Les marges de la pièce d’exérèse seront analysées. La chirurgie sera idéalement suivie d’une radiothérapie.


3. Quelles précautions prendre à l'avenir ?

 

Le mécanisme d’apparition d’un fibrosarcome n’est pas encore élucidé mais une inflammation chronique au site de l’injection serait un facteur prédisposant. De même, une prédisposition génétique est probable.


Pour limiter le risque d’apparition d’un fibrosarcome, il est important de :

  • Faire les injections (vaccinales ou autres) soit sur la paroi latérale de l’abdomen soit en partie la plus distale possible des membres soit à la queue car l’exérèse est simple
  • De sortir le vaccin au moins 15 minutes avant l’injection afin que celui-ci soit à température ambiante.
  • D’utiliser des vaccins recombinants canarypox pour lesquels l’inflammation observée est nettement moins importante qu’avec un vaccin adjuvé avec un protocole vaccinal limité au maximum.

Il est essentiel de respecter la règle « 3-2-1 » : après la vaccination, toute masse présente au site d’injection est un fibrosarcome jusqu’à preuve du contraire si elle perdure plus de 3 mois ou si elle fait plus de 2 cm de diamètre ou si son volume a doublé en 1 mois.

 

Image 1 : Visualisation du fibrosarcome après reconstruction 3D à la suite de l'examen tomodensitométrique

Image 2 : Plaie d'exérèse du fibrosarcome avec des marges de 5cm et un fascia de profondeur

Image 3 : Fermeture à l'aide de "walking sutures"

Pour en savoir plus...

Hartmann, K., 2017. Vaccination in cats–avoiding the risks of (over-) vaccination. Thai J Vet Med Suppl 47, S113–S117.


Hershey, A.E., Sorenmo, K.U., Hendrick, M.J., Shofer, F.S., Vail, D.M., 2000. Prognosis for presumed feline vaccine-associated sarcoma after excision: 61 cases (1986-1996). J. Am. Vet. Med. Assoc. 216, 58–61.


Müller, N., Kessler, M., 2017. Curative-intent radical en bloc resection using a minimum of a 3 cm margin in feline injection-site sarcomas: a retrospective analysis of 131 cases. J. Feline Med. Surg. 1098612X17717882.


Phelps, H.A., Kuntz, C.A., Milner, R.J., Powers, B.E., Bacon, N.J., 2011. Radical excision with five centimeter margins for treatment of feline injection-site sarcomas: 91 cases (1998-2002). J. Am. Vet. Med. Assoc. 239, 97–106.


Travetti, O., di Giancamillo, M., Stefanello, D., Ferrari, R., Giudice, C., Grieco, V., Saunders, J.H., 2013. Computed tomography characteristics of fibrosarcoma -- a histological subtype of feline injection-site sarcoma. J. Feline Med. Surg. 15, 488–493.

tél. 02 40 05 12 13 - Fax : 02 28 01 39 76
mail : vetoceane@orange.fr - www.vetoceane.fr
Urgences 24/24h 7/7j