Vous êtes un vétérinaire professionnel ?
Service de garde et urgences vétérinaires à Nantes
Téléchargement documents Vétocéane

L'anesthésie chez le chien et le chat

Chez les animaux domestiques, l'anesthésie vétérinaire a deux objectifs :

  • Supprimer toute forme de douleur liée à un acte médical ou chirurgical
  • Assurer l'immobilité et la relaxation musculaire

Nous avons recours à l'anesthésie lors de chirurgies mais aussi pour certaines procédures médicales telles que l'endoscopie, les biopsies, et l'imagerie de pointe.

Un examen clinique pré-opératoire est réalisé pour chacun des patients ainsi qu'une prise de sang si nous le jugeons nécessaire. Le protocole anesthésique est adapté au patient et à sa maladie.

Sur tous les patients endormis, un cathéter veineux est posé. Il offre la possibilité d'injecter à tous moments les produits nécessaire à la gestion de l'anesthésie. C'est un gage de sécurité.

Nos patients sont endormis sous anesthésie gazeuse car elle offre le maximum de sécurité. Le rythme et le volume respiratoire sont automatiquement contrôlés.
C'est l'anesthésie la plus sure car elle est réversible à chaque instant.

   L'anesthésie chez le chien L'anesthésie chez le chien   L'anesthésie chez le chien

 

La sécurité est renforcée par un monitoring permanent :

Au cours de l'anesthésie, un monitoring continue des fonctions vitales est réalisé : activité cardiaque par électrocardiogramme et activité respiratoire par mesure des gaz sanguins.

Une assistante vétérianire contrôle et note constamment ces paramètres.

Ce monitoring est poursuivi au cours du réveil, phase capitale de l'anesthésie.

 

L'Analgésie

La prise en charge de la douleur au cours des différents actes réalisés sur votre animal est notre préoccupation majeure.

Chaque animal reçoit ainsi des antidouleurs systémiques avant, pendant et après l’acte chirurgical.

Le Dr Stéphan Mahler réalise également des techniques d’anesthésie locorégionales selon l’acte réalisé. Ses techniques visent à injecter un anesthésique local directement au contact des nerfs impliqués dans l’influx nerveux douloureux.

Pour garantir le succès de ces anesthésies locorégionales, le Dr Mahler réalise ses injections sous contrôle échographique et neurostimulation.